Prédicatrice PS

Prêche du Zénith (27 sept. 2008)

Soeur Ségolène sur France Inter

Ségolène Royal, mère supérieure
dans un car de presse
L'éléphante Royal ne croit pas à ce qu'elle dit Comble de duplicité, Ségolène Royal reconnaît avoir défendu durant la présidentielle un programme auquel elle n’a jamais cru. Doit-on laisser cette carriériste qui a flingué le PS et les chances de la gauche réitérer en 2012 l’échec de 2007 ?  Ségolène s'y prépare     
 
 

Ségolène Royal n’a jamais cru au programme du PS qu’elle a bien mal vendu, il est vrai, durant toute la campagne.

« Le Smic à 1.500 euros brut dans cinq ans ou la généralisation des 35 heures sont deux idées qui étaient dans le projet des socialistes, que j'ai dû reprendre dans le pacte présidentiel, et qui n'ont pas été du tout crédibles", a-t-elle lâché. "Moi-même j'avais un doute là-dessus". Un doute peut être, mais qu'elle s'est bien gardée d'exprimer durant toute la campagne, ne cessant au contraire d'affirmer sa liberté de ton, son indépendance vis à vis du parti. "je suis une femme libre" disait-elle.

A l'heure où Sarkozy refuse le coup de pouce au Smic, on peut dire que Royal a choisi une fois de plus avec le sens politique qui l'anime, le moment opportun pour enfoncer le PS déjà bien mal en point. Après avoir fait élire Sarkozy, voici qu'elle apporte à présent de l'eau à son moulin. L'augmentation du smic serait donc irréaliste pour cette éternelle candidate à la présidentielle dont les priorités, on le voit une fois de plus, sont toutes saufs socialistes. Fallait-il comprendre que ces mesures qu'elle promettait n'auraient jamais été appliquées si elle avait été élue ?! Aujourd'hui, même son camp s'interroge...

L'éléphante Royal a trompé les Français : elle les a pris pour des veaux. Le soir même de l'échec, elle affichait un indécent sourire (non forcé pour une fois) : elle se voyait déjà incontournable à gauche pour les années à venir. Royal s'apprète en effet à réitérer son triste exploit de 2007 en 2012. Sa candidature serait "probable" dit-elle.
Alors, vous en voulez encore ? 

Quelle crédibilité accorder à une candidate capable de défendre un projet auquel elle ne croit pas ? La duplicité dont elle fait preuve peut-elle vraiment s'accomoder de la fonction auquelle elle souhaite prétendre à nouveau ? Ces mensonges semblent bien plus graves que ceux autour de son couple fictif et de toute cette mise en scène depuis des mois (le couple Royal/Hollande n'est d'ailleurs pas le seul dans ce cas). C'est "privé" ose-t-elle dire, juste après une déclaration très publique où elle balance sans qu'on lui demande quoique ce soit les infidélités de son pacsé.

Assez de gachis, Royal doit être mise hors d'état de nuire au PS. Son travail de sape a assez duré. Elle laisse un parti moribond, défait, divisé comme jamais. La gauche peut-elle se permettre une quatrième giffle présidentielle ? Est-on condamné à se traîner la gauche la plus débile d'Europe ? Aujourd'hui, tout est à reconstruire, mais sans elle. 

ROYAL A DONC MENTI DURANT TOUTE LA CAMPAGNE


Ségolène Royal critique son programme présidentiel
envoyé par matth97

 

Vendredi 22 juin 5 22 /06 /Juin 18:59
- Publié dans : Ségo news
Ecrire un commentaire - Voir les 34 commentaires
Retour à l'accueil

Télé-évangélisme

Fraternitude ! Fraternitude ! Fraternitude !
 


Prêche du dimanche

 

Prêche du Gymnase Japy
(nov. 2008)

 

Images Aléatoires

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus